Booste tes compétences émotionnelles et cognitives avec l'Art!

Savez-vous que l’art peut vous aider non seulement à exprimer votre personnalité mais aussi à développer votre flexibilité émotionnelle et cognitive ? Avez-vous pu imaginer qu’en pratiquant une activité artistique par la danse, le théâtre, la musique, la peinture… vous pouviez accroître vos capacités à la fois émotionnelles, cognitives mais aussi relationnelles ?




Depuis plusieurs années, les recherches en neurosciences démontrent que l’Art peut avoir des effets bénéfiques sur le cerveau. Comme vous pourrez le découvrir dans la revue « Science et Cerveau » dans son dossier sur « L’Art et le Cerveau » de Fév/Mars/Avril 2021, des recherches en particulier dans le domaine de la musique et la danse montrent que l’expérience artistique sollicite des circuits neuronaux différents selon les émotions ressenties et permet de stimuler nos capacités mentales et émotionnelles, laissant présager de nombreuses avancées à venir dans l’accompagnement de certaines maladies comme Alzheimer, Parkinson et plus largement sur le mieux-être des individus. Comme l’explique l’association espagnole Musica para despertar (la musique pour se réveiller), qui œuvre auprès de patients atteints de la maladie d’Alzheimer en s’appuyant de la musique, elle vise l’amélioration de la qualité de vie des malades en utilisant la musique comme un moyen de contemplation pour vivre des expériences agréables. En effet, comme à travers une vidéo virale diffusée sur le net en 2019-2020 montrant une ancienne ballerine Marta C. Gonzàlez atteinte de la maladie d’Alzheimer se redressant pour esquisser de nombreux mouvements de danse à l’écoute de ses souvenirs musicaux ( Lac des Cygnes de Tchaïkowski), nous pourrons convenir que la musique peut permettre de réactiver des mémoires anciennes favorisant des ressentis émotionnels agréables induisant le temps de quelques instants une meilleure coordination de mouvements dans l’espace. D’autres exemples depuis la préhistoire et l’antiquité et des études plus récentes démontrent les effets bénéfiques de l’art, reconnus également par l’OMS.

De là, comme pour d’autres médiations artistiques, imaginez l’art pouvant être utilisé comme un véritable processeur de soin ! Cette perspective offre un avenir prometteur pour l’approche art-thérapeutique qui œuvre spécifiquement auprès de publics vulnérables pour les aider à développer leurs capacités d’expression, de communication et relationnelles pour améliorer leur santé globale.




Pour ma part, en 2013, lors de mes recherches dans le champ de la prévention, du soin et du soutien à la parentalité réalisées dans le cadre de mon mémoire pour l’obtention du titre d’art-thérapeute, j’avais pu étudier la question du développement des compétences émotionnelles pour développer les capacités cognitives et relationnelles dans le champ de la parentalité. En effet, ces différentes compétences étant étroitement liées, l’art-thérapie permet de travailler directement dans le champ émotionnel par la spécificité de l’Art qui permet de toucher l’émotion esthétique en intégrant les dimensions du beau et du laid, entraînant différentes émotions agréables ou désagréables telles que la joie, la tristesse, la colère, la surprise, la peur, le dégout… Ainsi, l’espace art-thérapeutique par des exercices et situations ciblées peut favoriser l’apprentissage de compétences émotionnelles pour se libérer des charges émotionnelles trop lourdes, par l’expression artistique et créative exprimée par la trace, la voix, le mouvement…Les situations artistiques et créatives proposées peuvent favoriser l’acceptation de ses ressentis, l’adaptation et les capacités de résilience pour améliorer son mieux-être. L’émotion entravant ou optimisant le fonctionnement de l’être au sein de ses relations selon la perception de ses propres ressentis peut induire également le développement des capacités d’autonomie et de décision. Aussi, l’art-thérapie induisant une meilleure régulation des émotions en accédant à une meilleure compréhension de ses causes et ses effets peut en minimiser l’impact sur soi pour une meilleure communication et relation avec l’environnement. Aussi, l’espace artistique dans un cadre art-thérapeutique peut développer les compétences émotionnelles de la personne car l’approche corporelle induit des mécanismes cognitifs et affectifs où l’émotion esthétique peut devenir un véritable levier au changement. En favorisant des expériences gratifiantes ou libératrices favorisant un mieux-être par le soulagement corporel (diminution des tensions psychiques et corporelles), les situations d’accompagnement proposées en art-thérapie encouragent la régulation émotionnelle. Pour cela, les mécanismes cognitifs impliqués par l’art viennent, grâce notamment à la plasticité neuronale, également stimuler la créativité, le discernement, l’acceptation pouvant influer sur la perception de l’anxiété, du stress limitant la sécrétion d’hormones telles que le cortisol ou l’adrénaline, néfastes si produites en trop grande quantité pour l’organisme.





Enfin les recherches en neurosciences ont pu étudier davantage ces dernières années l’intelligence émotionnelle reconnue désormais comme tout aussi importante que l’intelligence cognitive ; l’une et l’autre se complétant pour un équilibre nécessaire au bon fonctionnement du cerveau. Aussi, il a pu être démontré par exemple que cacher sa colère entraînait une inhibition émotionnelle pouvant affaiblir le système immunitaire et créer des troubles du sommeil pouvant induire ensuite des troubles de la concentration et de la mémoire. La privation d’amour et d’empathie peut également entraîner des dépressions et des glissements chez les nourrissons rappelant que l’être humain est d’abord un être social ayant des besoins à combler pour en assurer sa survie. Aussi, l’art orienté dans le soin peut renarcissiser l’individu pour lui redonner de l’énergie vitale, de l’élan et de la motivation, de la créativité dans la recherche de ses propres solutions. L’empathie étant la base de toute relation humaine et l’art étant un terrain propice aux échanges par son pouvoir expressif, communiquant et relationnel, l’espace de jeu offert par l’art dans une visée thérapeutique peut favoriser l’apprentissage des compétences émotionnelles, cognitives et relationnelles utiles pour le développement de l’autonomie relationnelle et la liberté affective dans les relations. Je vous renvoie à mon travail de mémoire au chapitre où « 3.2.2.3 La reconnaissance émotionnelle en séance d’art-thérapie peut consolider la relation et favoriser l’autonomie relationnelle » et au chapitre 3.2.3 où j’évoque l’intérêt de l’art-thérapie dans les dynamiques familiales dans les relations « parents-enfants » et dans les relations de couple pour soutenir la parentalité. A ce propos et dans le même esprit, Alain Dikann, dans son ouvrage « Développer votre intelligence émotionnelle avec l’art-thérapie » (édition Grancher) rappelle que des études en neurosciences ont mis en évidence l’existence des neurones miroirs dans le cerveau favorables au processus d’empathie et que par certaines propositions ludiques et artistiques utilisant le dialogue créatif, l’art-thérapie propose un travail équilibrant dans la « dimension émotionnelle du processus empathique » pour permettre aux individus d’exprimer et partager leurs émotions, en les confrontant et les ajustant dans la relation qui leur était proposée dans le dispositif art-thérapeutique. Ainsi, nous comprenons que des propositions art-thérapeutiques puissent soutenir les capacités relationnelles d’un individu sur un travail équilibrant les capacités émotionnelles et cognitives.


Et vous ? Souhaitez-vous améliorer vos compétences émotionnelles et cognitives? Seriez-vous prêts à explorer vos capacités créatives et artistiques pour mieux comprendre et équilibrer vos intelligences émotionnelles et cognitives pour vivre plus en harmonie avec votre environnement?


Vous pouvez me contacter pour un accompagnement individualisé en art-thérapie au 06.67.30.92.55 ou participer aux ateliers Art-vivance en vous tenant informé de l’actualité sur la page des ateliers Art-Vivance d’expression créative et de bien-être. Une prochaine journée Portes-Ouvertes à l’atelier Art-Vivance sur Achicourt vous est proposée le samedi 11 septembre 2021. Ne tardez-pas à vous inscrire aux 2 ateliers, ils sont limités en nombre.


Pour vous sentir pleinement vivant, pour exprimer votre plein potentiel, osez aller à la rencontre de vous-même !



Pour stimuler votre intelligence émotionnelle, je vous transmets un petit exercice créatif ludique, simple et expressif pour jouer à l’explorateur de vos propres émotions dans votre propre processus d’expression artistique et créatif:



Prenez une image qui attire votre attention dans un magazine…Collez là au centre d’une feuille en lui laissant de l’espace pour vous exprimer (image qui représente 1/6ème d’une feuille A4 par exemple) puis poursuivez par le dessin ou l’écriture ce que cette image vous inspire. Vous allez pouvoir prolonger cette image en imaginant les espaces potentiels à créer par du dessin, des symboles, de la couleur, soit pourquoi pas écrire autour de cette image dans une écriture libre et automatique comme si vous aviez envie de vous exprimer par l’écriture….Vous pouvez aussi associer écriture et graphisme et/ou pourquoi pas y associer une musique…et pourquoi pas (si vous préférez) vous exprimer autour de cette image par de l’expression corporelle intuitive… ? L’idée n’est pas de faire du beau mais si cela est important pour vous, vous pouvez tendre vers cette envie à condition que cela ne vienne pas saboter votre élan créateur par des autocritiques ;-) Soyez d’abord le propre explorateur de vous-même (m’aime) avec bienveillance ;-). Comment vous sentez-vous dans cette exercice expressif et intuitif ? Qu’est-ce que cela vient entraîner comme émotions et sensations ? Que ressentez-vous dans ce présent ?… Qu’auriez-vous ensuite envie d’écrire au dos de cette création pour conclure cette expérience de manière agréable ou nourrissante?

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square