Partage autour de l'art-thérapie et de la parentalité




Sans doute m'a-t-il fallu du temps pour partager ce travail d'étude réalisé en 2013/2014...et pour cause....sans doute avais-je besoin de cheminer moi-même dans ma profession au regard de tout ce qu'il représentait pour moi...Ce mémoire fût une belle opportunité de commencement pour mener mes propres réflexions sur un sujet qui me tenait à cœur, empreint de nombreuses recherches et de mon expérience personnelle dans l'accompagnement de la parentalité, dans le prisme d'une prise de distance nécessaire avec mon propre vécu et d'une vision intuitive que j'avais à l'époque de l'intérêt de rassembler les pratiques art-thérapeutiques pour répondre au plus près aux besoins des personnes suivies. Pour ma part, c'est vraiment un travail qui a fait évoluer ma vision de la parentalité et de l'art-thérapie sur de nombreux points et qui m'a conforté sur d'autres également et sur lequel je pourrais sans doute aller plus loin. Dans tous les cas, il continue de rayonner non seulement dans ma pratique professionnelle mais aussi auprès de ma propre famille grâce à ces moments de liens, de confiance et d'expression de soi par le chemin de la créativité artistique.


Cette étude mérite sans doute d'être plus approfondie et dépoussiérée (tant les méthodes, les manières de pensées évoluent)...Nous sommes déjà en 2021...J'espère qu'elle donnera à d'autres des pistes de réflexions et de partages de connaissances pour aider ces moments de l'intime pour les parents et leurs enfants. En le partageant, il est temps aussi de me "détacher" de ce bébé dans lequel je me suis beaucoup investie et y ait mis sans doute beaucoup plus qu'un simple passeport pour exercer un métier puisque même après sa réalisation...j'ai mis en place des actions concrètes auprès des parents, des enfants, des familles dans l'idée que mon expérience pratique et mes recherches puissent leur être bénéfiques... Que ce mémoire au-delà de l'apport théorique puisse aussi inspirer d'autres acteurs du soin et des décideurs sur chaque territoire pour améliorer l'accompagnement vers la parentalité pour des parents plus épanouis et des enfants encore plus en joie. J'ai toujours eu la conviction que chacun pouvait être acteur de sa vie en trouvant des ressources en soi et quand cela pouvait être possible à partir des transmissions issues de ses propres lignées et/ou d'accompagnements personnalisés le cas échéants...La 3ème partie de ce mémoire aborde notamment les pistes de travail sur un territoire.


Ce mémoire prend son envol en étant accessible par le Web... Donc oui, cela ne se fait pas sans une certaine émotion car le choix d'un sujet de mémoire ne se fait pas par hasard...et qu'il contient une partie de moi et de toutes les personnes que j'ai accompagné dans mes stages et au delà...et qui m'ont fait aussi grandir...Je les en remercie encore profondément.

Sans doute que c'est le moment aussi grâce à vous, à certains échanges et demandes de ces dernières années... et au constat de l'évolution d'une vision plus ouverte d'art-thérapeutes au-delà des écoles. Je m'en réjouie car j'ai toujours avancé avec prudence pour respecter les différentes sensibilités et courants de pensée tout en gardant la volonté de créer un peu plus de liens et de passerelles entre les approches art-thérapeutiques...


Aujourd'hui, l'essentiel est que ce travail de recherche ne soit pas fait en vain et qu'il soit disponible pour d'autres étudiants inspirés par le thème pour poursuivre les actions à mener sur les territoires. Qu'il puisse encourager également davantage le rassemblement des visions en art-thérapie pour la reconnaissance de notre métier en créant les liens entre les différentes approches théoriques et pratiques pour une art-thérapie encore plus globale et inclusive. Je fais sans doute partie de ceux et celles qui espèrent un jour un diplôme d'Etat intégrant tous les courants de pensées. 4 à 5 années d'études faîtes de stages et de pratiques de terrain pourraient vraiment permettre un diplôme d'Etat pour une art-thérapie tout courant confondu avec des spécialisations selon les affinités des personnes pour l'ancrer définitivement dans les services sanitaires et sociaux...Cela fonctionne bien dans le domaine d'une pratique sportive adaptée! Nous n'avons jamais autant entendu parlé de l'intérêt d'une pratique sportive pour la santé qu'aujourd'hui! Alors cela ne me parait pas impossible dans une pratique de l'art et du soin au moment où de plus en plus d'études scientifiques prouvent les bienfaits de l'art sur le cerveau.. Je vous partage d'ailleurs ma vision à ce sujet sur un précédent article. La troisième partie de mon mémoire crée également des liens pour avancer davantage dans la complétude des courants dans l'intérêt de la personne accompagnée.


Vous pourrez DONC consulter mon mémoire sur ma page de présentation d'Hélène CABRERA-BEGU et je me tiens à votre disposition pour vos propres sujets d'exploration, ayant désormais plus de 8 ans d'expérience dans ce métier et en particulier dans l'accompagnement de ces publics;-).


Je vous souhaite donc beaucoup de plaisir et de recul à sa lecture pour poursuivre vos recherches et vos projets dans le champ de la parentalité ou autre que ce mémoire pourrait faire émerger. A ce jour et en cette période sanitaire et sociale précise, il serait d'ailleurs intéressant d'étudier l'intérêt des prises en soin en distanciel pour des publics isolés...Du jour au lendemain, en tant que praticien, nous nous sommes vus nous requestionner sur nos pratiques et les patients retirés de leurs soins en présentiel pour ceux potentiellement à risque d'attraper la COVID... Quelles sont les ressources de l'art-thérapeute et le cadre à mettre en place pour veiller à garantir une continuité des soins sécurisante même à distance...? Ce type de prise en soin ne peut-elle pas être un indicateur également de la motivation et d'implication de la personne dans son processus de soin selon les objectifs travaillés ?... Pour ma part, je pratique également en distanciel auprès des structures en collectif et en individuel en m'adaptant aux contraintes et en usant de ma propre créativité pour veiller à un réel bénéfice pour les publics suivis. Il m'arrive aussi de refuser lorsque je trouve que les conditions ne sont pas réunies et que le présentiel reste de mise...



"Que chacun se sente libre et acteur sur son propre chemin vers le mieux-être de sa parentalité!" J'espère ainsi que ce partage d'étude aidera à un meilleur accompagnement des personnes pour qui nous nous mettons au service. Enfin, le moment de l'ouverture pour une vision intégrative et inclusive de l'art-thérapie est plus que d'actualité, au moment où l'art et le soin sont mis à mal! Le rassemblement m'apparait vital pour la suite de l'évolution de notre métier!


Bonne lecture et belle énergie à vous!


Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • c-facebook

© 2023 by Art School. Proudly created with Wix.com -    ART-VIVANCE -  N° de SIRET: 810 811 000 00019       CODE APE: 8690 F